Bien gérer la randonnée
Gut unterwegs

Rester vigilant

Parcourir des heures durant des chemins de montagne raides et isolés peut réserver des surprises et être fatigant. À la descente, on a forcément moins d'énergie qu’au début de la randonnée. Or, qui dit baisse d’énergie dit baisse de concentration et donc augmentation du risque de commettre une erreur. L’application de certaines règles et techniques permet cependant de garder suffisamment d’énergie tout au long de la randonnée.

Contrôle de la situation

Faire des pauses pour prévenir la fatigue

  • Faites régulièrement des pauses, à intervalles d’une à une heure et demie, et chaque fois que vous sentez que votre concentration baisse. Profitez-en pour vous reposer et pour reprendre des forces.
  • Hydratez-vous beaucoup, même si vous n’avez pas soif.
  • En cas d’hypoglycémie, mangez une barre énergétique, des fruits secs ou du sucre de raisin. Cela permet de normaliser rapidement le taux de sucre dans le sang.
  • Si vous vous arrêtez dans un restaurant de montagne, mangez autant que vous voulez, mais limitez votre consommation d’alcool.

Surveiller son rythme de progression et l’évolution de la météo

  • Déterminez régulièrement votre position afin de savoir si vous respectez l’horaire prévu. Si nécessaire, vous pourrez ainsi décider à temps de changer d’itinéraire, de prendre un raccourci, d’interrompre votre randonnée, etc.
  • Si le temps se dégrade brusquement, faites demi-tour ou mettez-vous à l’abri à temps. Si le ciel devient orageux, interrompez la randonnée le plus vite possible.
  • Ne quittez pas les chemins balisés. Restez sur les chemins de randonnée officiels même si des traces ressemblent à des raccourcis. Ces chemins ne sont souvent pas entretenus et peuvent se terminer en cul-de-sac.
  • Si vous avez perdu votre chemin, restez en groupe et retournez au dernier point connu. Le cas échéant, attendez d’avoir une meilleure visibilité ou appelez de l’aide.
Metro Swiss App

Descente

Lors de la descente, les muscles et les capacités de coordination sont fortement sollicités, la fatigue se fait sentir et la concentration baisse – autant de facteurs qui augmentent le risque de blessures.

Par conséquent:

  • Prévoyez assez de temps et gardez de l’énergie pour la descente.
  • Ralentissez et faites des pauses.
  • Ayez à l'esprit que les d’herbe, de pierres ou de neige sont plus dangereuses à la descente qu’à la montée.
  • Descendez éventuellement par un chemin plus facile ou en remontée mécanique.

Autres conseils

  • Contournez les troupeaux tranquillement et à une distance suffisante. Tenez les chiens en laisse.
  • Si vous rencontrez un chien de protection de troupeau, restez calme pour qu’il comprenne que vous ne représentez pas une menace pour le troupeau, et contournez celui-ci à bonne distance.
  • Laissez passer les vététistes sans les gêner inutilement dans leur progression.

Technique de marche

En randonnée en montagne, le mieux est de marcher à une allure régulière et modérée. Forcer le rythme fatigue rapidement et donc généralement trop tôt. Si vous appliquez les conseils suivants, vous ne devriez pas avoir de problème.

Bergwandern Kampagnenbild
Montée 
  • Posez toujours tout le pied. Une plus grande surface d’appui permet d’avoir un meilleur équilibre.
  • Penchez légèrement le torse en avant, en veillant à ce que votre centre de gravité soit toujours au-dessus du pied d’appui.
  • Faites des pas d’autant plus courts que le terrain est plus raide. Les grands pas demandent plus d’efforts et font perdre l’équilibre plus facilement.
  • Lorsque la pente devient très raide, ne posez que l’avant du pied et ne levez pas la jambe plus haut que si vous montiez une marche d’escalier standard.
Bergwandern Kampagnenbild
Descente
  • Posez les pieds de manière contrôlée.
  • Pliez les genoux et penchez-vous légèrement en avant. Si vous êtes penché en arrière, vous risquez plus facilement de glisser et d’atterrir sur les fesses, ce qui, en terrain raide, peut entraîner une chute.
  • Amortissez les chocs en freinant ou en marchant avec des bâtons de randonnée.
  • Dans les descentes longues et fatigantes, faites une courte pause toutes les 15 à 20 minutes.

Passages dangereux

Identifier les dangers pour les écarter

Randonner doit être avant tout un plaisir. Or, celui-ci peut déjà être gâché par de petites blessures. Être vigilant et adopter les bons comportements permet de maîtriser ou, dans certains cas, d’éviter les passages dangereux.

Passages glissants

+ Plus

Neige et glace

+ Plus

Passages exposés

+ Plus

Dangers naturels

Chutes de pierres

Tenez compte des informations et avertissements concernant les chutes de pierres. Si les conditions sont mauvaises ou que le chemin est fermé, changez d’itinéraire. Le risque de chute de pierres est plus important après de fortes pluies ou un grand changement de température.

Comportement à adopter en cas de risque de chute de pierres

  • Tenez compte des panneaux d’avertissement et d’indication.
  • Traversez les passages exposés aux chutes de pierres d’un pas rapide et sûr, séparément d’autres personnes et sans vous arrêter.
  • Tendez l’oreille et soyez vigilant: un grondement laisse supposer une chute de pierres.
  • Faites attention où vous posez les pieds et évitez tout mouvement susceptible de provoquer le détachement de pierres.
  • Si vous ne vous sentez pas en sécurité ou si vous avez un mauvais pressentiment, faites demi-tour.

Comportement à adopter en cas de chute de pierres

1. Mettez-vous rapidement à l’abri
Quittez immédiatement la zone de danger. Si ce n’est pas possible, mettez-vous à l’abri sous une saillie rocheuse ou plaquez-vous contre la paroi, afin de réduire le risque d’être touché par les pierres ou fragments de roche qui tombent.

2. Protégez votre tête
Protégez votre tête, qui est la partie du corps la plus vulnérable, avec votre sac à dos ou, si cela n’est pas possible, à l’aide de vos bras.

Orages

Le meilleur moyen de vous protéger des orages consiste à tenir compte des prévisions météo en préparant votre randonnée. Si un orage menace d’éclater alors que vous êtes en chemin, interrompez votre randonnée par précaution.

Comportement à adopter en cas d’orage

Bergwandern Kampagnenbild
Évitez les endroits dangereux
  • Éloignez-vous des sommets et des crêtes, de même que des pylônes.
  • Les voitures et les refuges aux portes et aux fenêtres fermées sont sûrs, contrairement aux abris ouverts et aux tentes.
Bergwandern Kampagnenbild
Réduisez la tension de pas
  • Plus le sol est conducteur (câbles en acier, cours d’eau, etc.), plus les courants telluriques se propagent loin.
  • Plus l’écart entre les pieds est réduit, plus la tension de pas est faible.
  • Les courants telluriques peuvent se propager à un objet voisin. C’est pourquoi il est recommandé de se tenir à deux mètres de tout objet ou de toute personne.
Bergwandern Kampagnenbild
Mettez-vous en position de sécurité
  • Asseyez-vous sur un sac à dos sec, en serrant les genoux contre la poitrine et en joignant les pieds (pour réduire la tension de pas au minimum). Ne vous appuyez nulle part.
  • Dans les grottes et au pied de hautes parois rocheuses, vous êtes bien protégé contre la foudre directe. Tenez-vous à deux mètres de distance des parois et d’autres personnes pour vous protéger des courants telluriques.
Bergwandern Kampagnenbild
Éloignez les objets métalliques
  • Les bâtons de randonnée, les piolets, les crampons ou les parapluies peuvent attirer la foudre. Posez-les donc à bonne distance.

Situations d’urgence

Comportement à adopter en cas d’urgence

  • Mettez les blessés et les personnes concernées à l’abri d’autres dangers, du froid et des autres conditions météorologiques.
  • Portez les premiers secours.
  • Si nécessaire, alertez les secours et commencez le sauvetage.
  • Veillez à votre propre sécurité.

Numéros de téléphone importants

  • 112: numéro international d’urgence, accessible sur tous les réseaux mobiles, même si votre téléphone est bloqué
  • 1414: numéro d’urgence de la Rega; en Valais: 144 (Organisation cantonale valaisanne des secours, OCVS)
  • 144: numéro d’urgence sanitaire
  • Applications mobiles d’urgence

Signal international de détresse

Répéter un signal six fois par minute (p. ex. appeler, agiter un tissu, allumer une lampe de poche).

Signal de détresse pour l’hélicoptère:

Bergwandern Kampagnenbild
Y = Yes / oui, nous avons besoin d’aide
Bergwandern Kampagnenbild
N = No / non, nous n’avons pas besoin d’aide

Renseignements complémentaires

Informations utiles relatives aux situations pouvant se présenter en chemin