Bien s’équiper

Le strict nécessaire

Une fois qu’on s’est éloigné de la gare ou du parking et qu’on a passé les premières collines, on est peu à peu envahi par le sentiment de liberté que fait naître la randonnée en montagne. Loin de l’agitation des villes, on se retrouve immergé dans une nature fascinante. Celle-ci comporte cependant des dangers et présente des particularités dont il faut tenir compte. Un bon équipement permet d’être armé pour toutes les situations.

Chaussures de randonnée

Portez des chaussures de randonnée robustes à semelle bien profilée.

  • Les accidents survenant lors de randonnées en montagne sont dus principalement à des faux pas et à des glissades. Portez donc toujours des chaussures de randonnée robustes dotées d’une semelle antidérapante bien profilée. Par ailleurs, enfilez de bonnes chaussettes de randonnée pour réduire le risque de formation d’ampoules.
  • Vérifiez avant de partir que votre matériel est en bon état.
  • Faites-vous conseiller dans un magasin spécialisé.
Wanderwege
Bergwandern Kampagnenbild
Chaussures de randonnée légères

Adaptées aux chemins de randonnée
Les chaussures de randonnée légères conviennent pour tous les chemins de randonnée. Elles se caractérisent par un bon équilibre entre stabilité et confort, perceptible lors du déroulement du pied et à travers l’amorti. Elles devraient être relativement légères, comme l'indique leur nom, et, idéalement, imperméables.

Wanderwege
Bergwandern Kampagnenbild
Chaussures de randonnée / trekking

Adaptées aux chemins de randonnée de montagne
Les chaussures de trekking montent jusqu’au tibia et enveloppent donc la cheville, ce qui protège cette dernière contre les torsions. Un peu plus rigides que les chaussures de randonnée légères, elles offrent une plus grande stabilité mais sont aussi plus lourdes. Un revêtement extérieur imperméable permet de marcher dans les flaques et de traverser les ruisseaux à gué sans se mouiller les pieds.

Wanderwege
Bergwandern Kampagnenbild
Chaussures de montagne / de randonnée alpine

Adaptées aux chemins de randonnée alpine
Les chaussures de montagne permettent de tutoyer les sommets. Elles sont dotées d’une semelle rigide composée d’un matériel très robuste. Leur tige montante maintient et protège la cheville. Ces chaussures peuvent être équipées de crampons et sont destinées à être utilisées en haute montagne, c’est-à-dire en terrain difficile et en partie dépourvu de chemin visible.

Metro Swiss App

Bâtons de randonnée

Quatre points d’appui valent mieux que deux: en montagne, les bâtons de randonnée peuvent rendre de précieux services. Ils renforcent l’équilibre lorsqu’on traverse des pierriers, des champs de neige ou des hautes herbes ou lorsqu’on monte ou descend des marches élevées, surtout si le sac à dos est lourd. Utilisés correctement, ils contribuent, surtout à la descente, à éviter des blessures durables aux genoux et aux hanches.

  • Tenez les bâtons près du corps et plantez-les devant vos pieds.
  • Gardez les bras fléchis.
  • Pour la descente, réglez la hauteur des bâtons de sorte qu’elle atteigne au maximum un tiers de votre taille.
  • Pour franchir une haute marche, plantez les deux bâtons devant vous au bas de la marche.
  • Si vous avez des bâtons télescopiques, vérifiez régulièrement qu’ils sont bien verrouillés. Si ce n’est pas le cas, ils risquent en effet de se desserrer sous votre poids, ce qui peut conduire à de lourdes chutes.
  • Si vous marchez sur un terrain difficile où il existe un risque de chute, ne vous servez pas de vos bâtons, mais utilisez, si nécessaire, vos mains comme points d’appui ou pour vous tenir quelque part. Fixez vos bâtons à votre sac à dos pour avoir les mains libres.

Sac à dos

Le marché des équipements de sport et de loisirs est en pleine expansion et croît à une vitesse exponentielle. Plus léger, plus fonctionnel, plus ergonomique: tel est aujourd’hui le leitmotiv dans ce domaine. Cela ne signifie pas qu’un vieux sac à dos ne puisse pas faire l’affaire. Voici quelques conseils et informations pour vous aider à choisir un sac à dos.

Il existe une multitude de sacs à dos, de toutes couleurs, formes et tailles et destinés à différents usages. Il faut en choisir un qui soit réglable et adapté à votre morphologie, afin qu’il soit confortable à porter. Le mieux est de le tester avant l’achat en le chargeant d’un poids réaliste. Le personnel des magasins spécialisés vous conseillera volontiers.

Pour vous accompagner en montagne, les sacs à dos au profil étroit sont idéaux.

Si vous faites une randonnée d’une journée, il est recommandé de prendre un sac dont le volume est compris entre 18 et 32 litres. Pour les randonnées de plusieurs jours avec nuits en cabane, le volume peut être un peu plus important. Veillez à ce que le sac à dos assure une bonne aération, qu’il offre des possibilités de fixation (p. ex. pour les bâtons de randonnée) et qu’il soit doté de poches extérieures.

L’art de faire son sac à dos

Les boissons, telles que l’eau, les jus de fruit ou le thé, sont lourdes à porter, mais elles sont indispensables et ont l’avantage de diminuer au fil de la randonnée. Le superflu est bien plus lourd. Vous le portez toute la journée et plus vous avancez, plus sa présence se fait sentir. Laissez donc tout ce qui est inutile à la maison. Sur une longue durée, une personne bien entraînée peut porter au maximum l’équivalent de 20 à 25% de son poids.

Règles d’organisation du sac à dos

  • Placez tout ce qui est lourd (p. ex. nourriture, boissons, grosse veste) près du corps et à la hauteur des épaules.
  • Rangez les objets légers dans le compartiment inférieur.
  • Mettez les petits objets dans le rabat.
  • Utilisez des sachets pour garder plus facilement le sac bien rangé.
  • Remplissez le sac de manière compacte et fixez-y le moins de choses possible.

Vêtements

Protections contre les conditions climatiques

  • Emportez une veste imperméable et des vêtements chauds. En montagne, le climat est plus rude, le temps peut changer rapidement et il peut faire froid même en été.
  • Emportez également un chapeau, des lunettes de soleil avec protection UV et de la crème solaire à indice de protection élevé. L’intensité du rayonnement solaire augmente avec l’altitude.

Système des couches

Le système des couches, ou technique de l’oignon, vous permet de vous adapter rapidement et facilement à toutes les températures et à tous les temps.

  • La première couche, en contact direct avec la peau, est la couche de confort. Portée près du corps, elle est constituée de laine ou de fibres synthétiques qui évacuent rapidement la transpiration et gardent la peau au sec.
  • Vient ensuite la couche de chaleur. En fibre polaire ou en laine, elle transporte l’humidité vers l’extérieur et assure une température corporelle agréable.
  • La couche extérieure est la couche de protection. Elle protège du vent et de la pluie, évitant au corps d’être mouillé et en hypothermie. Elle est le plus souvent constituée d’une membrane à la fois respirante, imperméable et coupe-vent.
  • Les pieds ne doivent pas être oubliés: grâce à des chaussettes fonctionnelles, qui évacuent l’humidité, ils restent au chaud et au sec. 

Cartes de randonnée et matériel de secours

Bergwandern Kampagnenbild
Cartes de randonnée
  • Afin de pouvoir vous orienter, il est utile d’avoir une carte actuelle au 1:25 000 ou au 1:50 000.
  • Pour vous faciliter la tâche, tournez la carte de sorte qu’elle coïncide avec le terrain.
Bergwandern Kampagnenbild
Matériel de secours

Pensez à emporter une pharmacie de poche, une couverture de survie et un téléphone portable chargé pour les situations d’urgence.

Renseignements complémentaires

Informations utiles relatives à l’équipement